Covid-19

Prêt subordonné sur 3 ans accordé par PMV contre l'impact de la crise du Corona

Steven Pazen Steven Pazen

Mesures de financement spécifiques élaborées par PMV

De nombreuses entreprises flamandes sont confrontées à l'impact du coronavirus. PMV a élargi son arsenal de mesures de financement avec un prêt subordonné sur 3 ans. Il s'agit d’un beau complément aux prêts relais que le gouvernement fédéral avait annoncés précédemment.    

Qui peut demander ce prêt subordonné? 

Seules les PME flamandes intrinsèquement saines et viables qui sont ou seront en difficulté financière en raison de l'épidémie de coronavirus et des mesures de sécurité qui en découlent seront éligibles pour un prêt Corona.

Plus précisément, le groupe cible de ces prêts: 

  • les start-up et scale-up qui développent des produits et services innovants et qui n'ont pas eu de cash-flow positif récurrent au cours des 3 dernières années 
  • les PME et les travailleurs indépendants qui sont maintenant en détresse mais qui disposaient d'un cash-flow sain avant la crise du Corona et qui étaient donc précédemment éligibles au financement bancaire traditionnel.

Cependant, il existe des critères supplémentaires pour ce groupe cible, notamment: 

  • pas de qualification d'entreprise en difficulté selon la définition de l'UE
  • aucune annulation des crédits bancaires en cours par les banques
  • ne pas avoir d'arriérés sur les crédits en cours, ou auprès des autorités fiscales, TVA et ONSS
  • respecter l’échelle barémique concernant l’usage du chômage temporaire

Calendrier et montants des crédits

Une demande de prêt subordonné doit être introduite auprès de PMV avant le 15 novembre 2020. 

Aucune garantie ne s'applique pour les montants de crédit d'un minimum de €25.000 à un maximum de €2.000.000. Le montant maximum est limité au plus élevé des montants suivants:

  • 100% du coût salarial
  • 12,5% du chiffre d’affaires

Intérêts

Ceux-ci sont entièrement remboursables à l'échéance. Le taux d'intérêt annuel s’élève à 4,5% pour le groupe cible des PME et des indépendants et à 5% (pour la première tranche jusqu’à €800.000) ou 6% (pour la tranche au-dessus de €800.000) pour les start-up et les scale-up.

 

Souhaitez-vous en savoir plus ? Contactez nos experts en restructuration à cet effet.